mardi 31 janvier 2012

Lire à volonté

Lire à volonté
Tous livres ouverts
C'est la faute à la mort
Qui cite ses sources
Imite les dieux
Entre monde et cités
Vers l'infini des abstractions




LB  remix de Str.fk.   lat.no

lundi 30 janvier 2012

J'appelle à la terreur


J'appelle à la terreur
Jusqu'aux étoiles
Par les sentiers ardus
Où les deux voix alternent
Où toute chose sacrée
Se pare de mystère


LB remix de str.fk. lat.no











jeudi 26 janvier 2012

Qui nous oblige à mourir là ?




Qui nous obligera à mourir là ?
Un jour comme toujours.
Qui nous voudra morts
Ainsi
Ici.
Et alors
sans obéissance
Nous serons
Nous aussi
Dans l'ailleurs
Sans retour
Sinon
Dans la mémoire de ceux
Qui terrifiés
Diront
Eux oui
Mais nous non.


LB

mercredi 18 janvier 2012

Sans souci


Avant que la mémoire ne s'enlise
Que les baisers s'effacent
Les pierres des jardins 
Miettes des souvenirs 
Encore une fois
Nous regardent partir

Nous marchions sans souci
Nos pas s'appesantissent
Nos regards s'obscurcissent
Et partir cette fois
C'est mourir

LB 

dimanche 15 janvier 2012

Don puis chaîne

Je hais cette machine
Je hais que demain soit dimanche
Je hais que tu m’aies écrit 
        me remettant dans l’attente
Je hais cette rencontre
Je hais ta patience
Je hais la neige
Je hais les kilomètres
Je hais la sagesse de la quarantaine
Je hais de me sentir en quarantaine
Je hais le temps et sa manière
        impitoyable d’avancer 
        ni plus vite ni
        plus lentement qu’il ne veut
Je hais quand le désir renait
Je hais les engagements qu’on doit tenir
Je hais mon corps de me parler de toi
Je hais tes escaliers où je ne suis pas
Je hais le jardin où tu n’es pas
Je hais cette impression de t’avoir perdu
Je hais mon impatience
Je hais ma colère
Je hais mes violences

Je me hais de te désirer
Il va me falloir encore dormir sans toi
Comment fait-on pour tuer le désir

C’est dangereux de naître
Plus que de mourir

LB

samedi 14 janvier 2012

Deserts



Elle avait déjà traversé des
déserts bien plus grands...
des déserts de pierre...
des déserts de glace...
des déserts sans horizon...
sans autre horizon
qu'une ligne noire qui bordait un
gouffre sans fond
elle avait déjà traversé
l'absolu du malheur
les yeux grands ouverts
peuplés de désespoirs
qu'elle même n'avait même pas
reconnus
des désespoirs sans visage
des désespoirs comme un grand regard
vide
comme une bouche ouverte sur un cri
de silence


elle avait déjà il y a bien
longtemps tout perdu
aujourd'hui c'était comme si
c'était hier
ou juste la seconde d'avant
le silence avait rongé jusqu'aux
fibres de son coeur
avait refermé ses mains tendues
avait tordu son ventre

aujourd'hui il lui restait le
souvenir
de ces instants de l'horreur
totale...
elle s'était assise pour les
contempler encore
avant de les laisser disparaitre
enfin à tout jamais dans le gouffre
de l'oubli...


LB

jeudi 12 janvier 2012

Nuits



Il y aurait une nuit de soie
une nuit de velours
puis
une nuit
de velours
et de soie

Il y aurait une nuit
comme un rêve

une nuit de sommeil
dans un nid
de parfums

des étoiles
au ciel
amoureuses
elles aussi

des nuits de taffetas
et d'organdi
trouées de rire
brodées de sourire
froissées de désir

des nuits blanches
comme l'hermine

des nuits sombres
comme le bleu profond
des nuits mêmes

des nuits pleines
de murmures
comme des froissements
d'aile

des nuits interminables

et des instants trop courts

une larme de joie
posée partout sur toi
que je bois

puis deux
puis trois
encore
et pour toujours
encore

il y aurait les jours.

LB

mercredi 11 janvier 2012

Vendredi



video


C'est Vendredi



Il fait très chaud
et le jardin
est
une île
déserte

Tu reviendrais

Je construirais
un voilier
pour pouvoir
te rejoindre



Il y a des asphodèles
qui penchent
vers la mer



LB



lundi 9 janvier 2012

Ode au givre (2) La forêt.


Forêt de glace, photographie du Pays du Givre.


AU PAYS DU GIVRE
SUR LES VITRES
D'AUTRES ARBRES ONT POUSSE
REDOUBLANT CEUX DU LOINTAIN
PIQUANTS ET ACERES
COMME AIGUILLES DE PIN


AU PAYS DU GIVRE
DES PARTERRES DE GLACE
DENTELLES AJOUREES
FROID OPAQUE
ET RUDE


AU PAYS DU GIVRE
DES OURS
D'ENFANCE AU CALME
DES FEUX DE CHEMINEE
UN AMOUR TROP REVE

AU PAYS DU GIVRE
UN REVE CHANTANT
COMME LA GLACE
TOMBANT DU TOIT
AU DEGEL


AU PAYS DU GIVRE
AU DELA DES VITRES
DANS LE LOINTAIN
REGARDE CE VISAGE
QUI TE REGARDE
AUSSI

DANS LES FENETRES


LES FENETRES
OUVRENT SUR DES PAYSAGES
D'UN PAYS INCONNU
ET POURTANT FAMILIER

AU PAYS DU GIVRE
LE GIVRE SE REPETE
CHAQUE ANNEE
ET T'ATTEND


COMME SEULE
UNE FEMME




SAIT




LB





dimanche 8 janvier 2012

L'homme aux costumes


Cet homme avait
Plus d'un costume dans son sac.

Plus d'un visage...
Plus d'une casquette...
plus d'un baiser...
plus d'un silence...
plus d'une caresse...
plus d'un secret...
plus d'un projet...
plus d'une tristesse...
plus d'un chagrin...
plus d'un regard...
plus d'un sourire...
plus d'un mot d'amour ...
plus d'une ressource...
plus d'une folie...
plus d'une apparence...

Plus d'un costume dans son sac.

LB

vendredi 6 janvier 2012

Les fées, encore une fois.


video



Et puis


C'est devenu
Comme les vagues
Sur les rochers
Des clapotis
Sur la coque
D'un voilier

Un bercement
Du cœur

Les étoiles
Qui s'allument
La nuit
En pleine mer

Comme le silence
Profond des toiles
De Poliakoff

Comme toute les beautés
Qui vous entrent
Par les yeux

Comme la joie
Des couleurs
Quand elles se rencontrent
Et jouent
A se répondre

Un
Répons

Comme du sacré

C'est devenu
Comme l'ordre du monde
Retrouvé
Une harmonie aussi
Des mots
Dans le corps replongés
Et replonger encore

Comme une paix heureuse
Sans la tranquillité

Comme une paix vivante
Presque palpitante

Une réconciliation
Qui oublierait les guerres
Comme une musique
Quand elle vous emporte

Des souvenirs
Qui s'y mettent

Comme les premiers
Mouvements
D'un enfant
Qu'on a porté

Comme l'inconnu
Qu'on aurait
Rencontré




Pas encore

LB

AR t'aKuse De noN ReceVoiR



L...AR...MES
L'..AR...ME
AL..AR...ME
P...AR.A.NO

LB

mercredi 4 janvier 2012

La dure guerre



Dure guerre

Ce barge
Ce corbeau
Ce bourreau
Ce mormon
Ce bègue
Ce mac
Ce mec
Ce gradé de bureau
   
   a bradé
   a gommé
   a cramé
   a barré


     dur
     dur dur

LB 

lundi 2 janvier 2012

Le Vallon de Valrugues


sure d'elle
légère elle vogue
sur la vague

dévale vers les vallées
dorées

vers les vallées
rouge sang
d'un ovale donné

LB


Isocèle. Merci à Strofka.


.sure d'elle
sur la vague
elle voguait
aile légère.


Strofka Méop

Place Bellecour


avec précaution
je mets mes pas
dans les pas de tous les jours
et
marchant lentement
je sens
le crissement doux
des graviers rouges
de la place Bellecour

LB